Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Chine : Action de soutien pour les défenseurs des travailleurs

Soutenons les défenseurs des travailleurs !

PNG - 517.8 ko

En décembre 2015, sept militants des droits des travailleurs ont été placés en détention suite à une vague de répression qui s’est abattue sur les organisations de défense des travailleurs en Chine. En novembre 2016, ils sont deux à être toujours emprisonnés et l’un d’eux risque la prison à perpétuité.

Du 3 au 5 décembre 2015, des organisations de défense des droits des travailleurs basées dans la province du Guangdong ont été la cible d’une vague sévère et imprévue d’arrestations. Au moins quatre organisations ont été visées. Vingt-cinq salariés et des bénévoles de ces organisations ont été arrêtés et interrogés par la police, et sept placés en détention.
Parmi eux, Zeng Feiyang, et Zhu Xiaomei, respectivement directeur et gérant du Centre de service aux travailleurs migrants de Panyu, He Xiaobo, directeur de l’Organisation de services aux victimes d’accidents du travail et orphelins de Nanfeiyan, ainsi que les défenseurs des droits des travailleurs de l’usine de chaussures Lide Shoes, Peng Jiayong, Deng Xiaoming, Meng Han, Tang Jian.

Novembre 2016, deux d’entre eux, Zeng Feiyang, directeur de l’Organisation du Centre de service aux travailleurs migrants et Meng Han l’un des défenseurs des droits des travailleurs, sont toujours en détention. Zeng Feiyang a été condamné à une peine de prison avec sursis, quant à Meng Han, jugé le 3 novembre, il a été condamné à 1 an et 9 mois de prison pour avoir informé les travailleurs de l’usine Lide Shoes de leurs droits.

  • Pour rappel, Meng Hang qui risquait la prison à perpétuité, avait fait appel au soutien des trois entreprises Calvin Klein, Coach et Ralph Lauren, qui se fournissent à l’usine de chaussures Lide Shoes pour qu’elles prennent leur responsabilité de donneurs d’ordre exigent sa libération auprès du gouvernement chinois.

Ces deux condamnations injustes rappellent l’urgence d’agir pour mettre fin à la répression des organisations de défense des travailleurs qui sévit en Chine.

Signez la pétition

  • Pétition - Décembre 2015

En tant qu’organisations et individus qui défendent les droits des travailleurs, nous appelons le gouvernement chinois à :

- Libérer immédiatement tous les militants des droits des travailleurs détenus mentionnés ci-dessus.

- Arrêter la répression des militants des droits des travailleurs, des organisations de défense des travailleurs et des organisations de la société civile.

- Respecter et protéger la liberté de la société civile telle que prescrite par la Constitution chinoise.

Face à l’inaction du syndicat officiel, par ailleurs seul autorisé en Chine, All China Trade Union, les autres organisations et militants chinois de défense des droits des travailleurs jouent un rôle vital pour aider les travailleurs à résoudre les conflits avec leurs employeurs à travers des négociations collectives, contribuant à réduire les tensions sociales.

La répression actuelle intervient alors que la Province chinoise de Guangdong située au cœur de la région manufacturière du Delta de la Rivière des Perles est en proie à une importante vague de fermetures et de délocalisations d’usines au cours de laquelle les droits des travailleurs sont bafoués : salaires non payés, pas d’indemnité de licenciement, absence de contributions de l’employeur à l’assurance sociale.

Le nombre de grèves et de manifestations enregistrées dans la province de Guangdong par China Labour Bulletin a plus que doublé ces derniers mois, passant de 23 en Juillet 2015 à 52 en Octobre 2015 et 56 en Novembre 2015.

  • Mise à jour de la pétition - Novembre 2016

En septembre 2016 a eu lieu le procès de l’activiste Zeng Feiyang, au terme duquel il a été condamné à une peine de prison avec sursis pour " trouble à l’ordre social" pour avoir informé les travailleurs de l’usine Lide Shoes de leurs droits. Depuis décembre 2015, lui et le défenseur des droits des travailleurs Meng Hang sont enfermés et les entretiens avec leurs avocats sont régulièrement reportés ou annulés. Meng Hang, sera auditionné les 3 et 4 novembre prochains et risque la prison à perpétuité. Il demande aux trois marques qui se fournissent à l’usine Ralph Lauren, Calvin Klein et Coach de de faire pression sur le gouvernement chinois pour sa libération.


Documents à télécharger

  Affiche "Free chinese activists"   Pétition version française