Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

L’augmentation des salaires des ouvriers dans les pays de production ne risque-t-elle pas de faire augmenter les prix pour les consommateurs en France ?



C’est un fait : les consommateurs se sont habitués à des prix très modérés pour leurs vêtements. Il reste que, même si les chiffres sont variables, la part du salaire de l’ouvrier ne représente que 1 à 3% du coût total. En conséquence même un doublement des salaires des ouvriers qui fabriquent ces produits ne se traduirait pas par une hausse sensible du prix payé par le consommateur : pour une chemise de 8 euros, l’ouvrier perçoit 24 centimes, si son salaire doublait la chemise coûterait 8 euros et 24 centimes. Le consommateur remarquera à peine cette augmentation, et ça devrait être aussi le cas pour la marque qui devrait absorber cette augmentation en acceptant de diminuer ses marges.