Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Teddy Smith refuse d’indemniser les victimes de Tazreen

Communiqué de presse jeudi 25 avril 2013

INCENDIE DE L’USINE TAZREEN AU BANGLADESH :
Alors que plusieurs marques européennes acceptent d’indemniser les victimes, Teddy Smith, Walmart, Sears et Disney continuent de s’y opposer

A l’issue de la réunion qui s’est tenue le 15 avril dernier à Genève avec la fédération syndicale internationale IndustriALL et la Clean Clothes Campaign*, C&A, KiK et El Corte Inglés se sont engagées à examiner un plan d’indemnisation des victimes de l’incendie de l’usine Tazreen, estimé à de 5,7 millions de dollars, et à verser des contributions substantielles.

Le plan d’indemnisation discuté lors de cette réunion prévoit le versement de dommages et intérêts en réparation du « préjudice économique et moral » subi par les victimes de l’incendie qui a ravagé l’usine Tazreen le 24 novembre 2012, et fait 112 morts et 120 blessés. Les familles des victimes sont depuis lors sans ressource et les travailleurs et travailleuses blessé-e-s n’ont pu recevoir de soins appropriés.

« Le montant précis de la contribution de chaque enseigne sera confirmé d’ici fin avril » a indiqué Jyrki Raina, Secrétaire Général d’IndustriALL. « Les familles des travailleurs tués et les travailleurs blessés ont déjà attendu trop longtemps. »
Faisant preuve d’une indifférence scandaleuse face à la souffrance des familles bangladaises, les grandes entreprises américaines Wal-Mart, Sears/Kmart et Disney, ainsi que la marque française Teddy Smith, qui se fournissaient toutes chez Tazreen, n’ont pas participé à la réunion, et refusent à ce jour de verser la moindre indemnité compensatrice aux victimes . Walmart était pourtant le plus gros client de Tazreen.

« Exprimer sa profonde tristesse face à cette tragédie n’est pas suffisant. Ces marques ont les moyens et le devoir de contribuer financièrement au fonds d’indemnisation. Nous demandons une fois de plus à Teddy Smith et aux autres grandes entreprises qui se fournissaient chez Tazreen d’indemniser les familles des personnes décédées et les travailleuses et travailleurs blessé-e-s. " déclare Dorothée Kellou, de Peuples Solidaires, pour le Collectif Éthique sur l’étiquette.

Contact presse :
Dorothée Kellou - Peuples Solidaires pour le Collectif Éthique sur l’étiquette :
06 76 25 30 51 / d.kellou@peuples-solidaires.org


Documents à télécharger

  Bangladesh : incendie meurtrier d’une usine d’habillement   Incendie de l’usine Tazreen au Bangladesh