Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Accord Bangladesh : H&M ne tient pas ses engagements

Les ouvriers des usines continuent à risquer leur vie.

Au Bangladesh, H&M ne respecte pas son engagement d’assurer la sécurité des ouvriers dans les usines de ses fournisseurs
Un rapport réalisé par la Clean clothes campaign, dont le Collectif Ethique sur l’étiquette est la branche française, et plusieurs organisations internationales, fait état des manquements d’H&M quant à son obligation, établie dans le cadre de l’Accord signé au Bangladesh en 2013, de garantir la sécurité des travailleurs chez ses fournisseurs textiles.

L’enseigne multinationale a pris un retard inacceptable dans son obligation de garantir la mise en œuvre des actions correctives chez ses fournisseurs au Bangladesh. Le rapport « Evaluation de la conformité d’H&M avec les plans d’action établis chez ses fournisseurs stratégiques au Bangladesh » se fonde sur les données issues des documents publiés par l’Accord : rapports d’inspection des usines et Plans d’actions correctives. Ces dernières montrent qu’H&M n’a pas honoré ses engagements.

H&M avait, sur la pression publique, signé cet Accord après l’effondrement du Rana Plaza le 24 avril 2013, qui s’est soldé par la mort de 1138 ouvrier-e-s du textile et 2000 blessé-e-s, devenant le plus grave accident industriel de l’histoire du secteur.
Focalisant sur les fournisseurs que l’enseigne décrit elle-même comme “montrant les meilleures performances dans le domaine social comme environnemental », le rapport montre que ces derniers n’ont pas respecté les délais imposés pour procéder aux réparations nécessaires. Parmi elles, l’installation de portes coupe-feu, l’accès aux issues de secours ou la sécurisation des escaliers. En conséquence, dans de nombreuses usines, les travailleurs ne peuvent pas évacuer en toute sécurité en cas d’incendie ou d’accident.

En 2010, 21 ouvriers sont décédés dans l’incendie de l’usine sous-traitante d’H&M Garib & Garib, privés d’issues de secours conformes.

Le Collectif Ethique sur l’étiquette engage H&M, multinationale de la fast fashion et premier acheteur au Bangladesh, à mettre autant d’efforts à appliquer ses engagements en matière de responsabilité sociale qu’à les promouvoir, s’il souhaite être crédible.
Les engagements ne suffisent pas. ONG, syndicats, consommateurs et citoyens ne se satisfont de mesures volontaires, dont l’inefficacité à prévenir des drames humains n’est plus à démontrer.

Le Collectif Ethique sur l’étiquette rappelle que sans l’instauration d’une responsabilité juridique d’un donneur d’ordre vis-à-vis de sa chaîne de sous-traitance, l’accès des victimes à la réparation demeure quasi impossible. Il appelle en ce sens à l’adoption dans les meilleurs délais de la proposition de loi sur le devoir de vigilance des sociétés-mères et des entreprises donneuses d’ordre, qui sera examinée au Sénat le 21 octobre prochain, et dont le vote par l’Assemblée nationale en 1ère lecture le 30 mars dernier a constitué un premier pas historique pour la protection des droits humains et de l’environnement.

Accord pour la sécurité des usines et la prévention des incendies au Bangladesh

Le 24 avril 2013, l’immeuble du Rana Plaza s’effondrait dans la banlieue de Dacca au Bangladesh, tuant 1138 travailleur-euse-s et en blessant 2500. Il s’agit du plus grave accident de l’histoire de l’industrie mondialisée de l’habillement. Ce drame a mis l’accent sur la responsabilité des grands donneurs d’ordre et sur les graves dysfonctionnements qui mettent en péril la vie des travailleurs du secteur.
Afin d’apporter une réponse globale aux enjeux de sécurité qui ont conduit au drame du Rana Plaza et aux précédents accidents survenus dans l’industrie au Bangladesh, une coalition d’organisations internationales – dont la Clean clothes campaign et IndustriAll – ont proposé l’élaboration de l’Accord sur les incendies et la sécurité des usines au Bangladesh, indépendant et contraignant.
Sous la pression publique, H&M, plus grand acheteur d’habillement au Bangladesh, a été la première multinationale signataire de l’Accord en mai 2013. Plus de 200 entreprises l’ont rejointe depuis.


Documents à télécharger

  Rapport « Evaluation de la conformité d’H&M avec les plans d’actions pour ses fournisseurs stratégiques au Bangladesh » - septembre 2015