Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Au Cambodge, les ouvriers revendiquent un salaire minium de 177$



JPEG - 47.4 ko

Le vendredi 20 novembre, premier jour d’action internationale, Le Collectif Ethique sur l’étiquette - membre français de la Clean Clothes Campaign - et ses partenaires se sont alliés aux syndicats et ouvriers cambodgiens dans leur lutte pour un salaire minimum de 177 US $. Une centaine de femmes et d’hommes ont alncé le mouvement « Go Slow » en portant chacun-e un autocollant qui appelle les marques et distributeurs qui produisent dans les usines où sont fabriqués les vêtements, à payer un salaire décent. Parmi ces multinationales : H&M, Inditex, Uniqlo et GAP.

En Octobre 2015, le Labor Advisory Council (LAC), le comité qui rassemblent des représentants de l’Etat, des syndicats et des employeurs a finalement recommandé à l’Etat d’augmenter le salaire de seulement 12 US $ dans les usines textiles, pour un salaire global de 140 US $ par mois, qui sera appliqué en 2016.

Nous rappelons qu’en 2014, plusieurs distributeurs ont promis qu’ils ajusteraient leurs prix (Franco à Bord) pour garantir aux ouvriers un salaire minimum leur permettant de subvenir à leurs besoins fondamentaux. Pourtant, ils et elles ne gagnent toujours pas un salaire dit « vital » à ce jour

Soutenons les, demandons aux marques de tenir leurs promesses.
- Rejoignez l’action #Weneed177 sur les réseaux sociaux
- Signez l’appel urgent pour exiger des marques qu’elles garantissent un salaire minimum de 177 US $