Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Le vrai coût d’une basket

combien représente la main d’oeuvre ?

GIF - 17.7 ko

Ce découpage n’est qu’un exemple sur un produit donné à un moment donné. En aucun cas on ne peut généraliser " X % du prix de la chaussure revient à l’ouvrier qui l’a fabriquée ".

En effet, le prix de vente de la chaussure varie en fonction du magasin où on l’achète, si elle est en solde ou non, etc. Il n’y a donc aucune proportionnalité entre le prix de vente d’un objet et le salaire d’un ouvrier. D’ailleurs, une basket est fabriquée par de nombreux ouvriers, qui occupent chacun une étape de la confection des chaussures, bien souvent éclatée entre différents pays, et ces mêmes ouvriers peuvent très bien fabriquer dans le même temps des baskets pour une autre marque.

De plus, le terme " main d’œuvre " englobe bien plus de salariés que l’ouvrier de la chaîne de fabrication (le personnel d’encadrement par exemple). Ce qui est important de déduire de ce schéma, c’est que, sur l’ensemble des coûts de l’entreprise conceptrice du produit (ici, Nike), très peu concernent la main d’œuvre. Ainsi, une augmentation du salaire des ouvriers n’influencerait en rien le prix de vente en rayon (qui est fixé sur des critères marketing). Le schéma met en outre en évidence la responsabilité du distributeur ou de la marque vis-à-vis de ses sous-traitants.


Documents à télécharger

  Petit memo du consommateur citoyen

Liens utiles