Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Qu’est-ce que je peux faire à mon niveau en tant que citoyen ?



Passer à l’action !
C’est la première chose à faire. Au vu des résultats des campagnes passées, je peux faire pression sur les multinationales pour que cessent les violations des droits des travailleurs. Je parle de ce problème autour de moi. Je soutiens les campagnes portées par le collectif Ethique sur l’étiquette : je fais circuler la documentation, je diffuse les pétitions, les appels urgents ; j’incite mon entourage à les signer. J’intègre un des collectifs locaux pour développer des actions à mon échelle.

Acheter responsable
Cela signifie que je consomme moins et mieux.
Moins : je limite les achats compulsifs, ou dictés par les médias, d’une nécessité souvent discutable (j’en ai douze exemplaires dans mes placards).
Mieux : je m’informe sur les entreprises, soit en allant sur leur site, soit auprès des vendeurs eux-mêmes, et je privilégie celles qui intègrent des démarches responsables ou équitables. Je reste attentif : nombre d’entreprise mettent sous le vocable « éthique » des considérations strictement liées au respect des l’environnement et non des droits des travailleurs.

Une certitude : les entreprises de la Fair Wear Foundation acceptent une vérification indépendante réalisée par la Fondation de la mise ne œuvre des normes fondamentales du travail le long de leur chaîne d’approvisionnement.

J’achète des vêtements de seconde main ou en friperie (d’autant que c’est très à la mode !). C’est une bonne alternative pour s’habiller pas cher et éviter le gaspillage.