Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Aminul Islam assassiné

Communiqué de presse du 13 avril 2012

Aminul Islam, défenseur des droits humains bangladais et ancien ouvrier du textile a été torturé et assassiné la semaine dernière à Dhaka. Son corps a été jeté en dehors de la capitale et retrouvé par la police locale jeudi dernier. D’après le rapport de police, le corps portait des traces de torture brutale. La thèse la plus probable est celle de son assassinat en raison de son activisme en faveur des droits humains au travail.

Aminul Islam travaillait pour le Bangladesh Center for Worker Solidarity (BCWS), un centre de solidarité avec les travailleurs, et à la Bangladesh Garment and Industrial Workers Federation (BGIWF), la Fédération des travailleurs de l’habillement et de l’industrie. Il a été vu pour la dernière fois mercredi 4 avril dernier, alors qu’il se rendait à une réunion avec un ouvrier ayant demandé son aide. Plus tôt dans la soirée, ayant remarqué un fourgon de police garé devant la porte, Aminul et un de ses collègue avaient fermé le local du BCWS, dans la crainte de subir des brimades ou d’être arrêté. Sa famille et ses amis l’ont recherché jusqu’au samedi, jour où sa femme a reconnu une photo de son corps parue dans un journal local.

La répression envers les syndicalistes et les défenseurs des droits humains au travail est habituelle au Bangladesh, et les manifestations de travailleurs ont été matées par la violence à de nombreuses reprises ces dernières années. Les manifestations massives de 2010 pour dénoncer des salaires de misère se sont soldées par l’arrestation de centaines de travailleurs et de syndicalistes, dont Aminul Islam. En juin 2010, Aminul a été détenu par les services secrets locaux. Il a été frappé à plusieurs reprises, refusant de céder à la demande de réaliser des faux témoignages contre ses collègues du BCWS. Des dizaines de leaders syndicaux sont toujours poursuivis sous des accusations d’incitation à l’émeute ; des charges considérées sans fondement par les organisations de défense des droits humains.
Le Collectif Ethique sur l’étiquette et la Clean Clothes Campaign pressent les autorités du Bangladesh de lancer une enquête immédiate et impartiale, et de ne pas ménager leurs efforts pour poursuivre les auteurs de ce crime en justice. Nous appelons également nos partenaires au niveau international, notamment les missions de l’Union Européenne, de faire également pression sur les autorités bangladaises afin de mettre un terme à la culture d’impunité qui a mené à ce meurtre tragique.

Nous adressons nos profondes condoléances à la famille d’Aminul et à ses compagnons.

Focus

Aminul Islam, défenseur des droits humains bangladais et ancien ouvrier du textile a été torturé et assassiné la semaine dernière à Dhaka. Son corps a été jeté en dehors de la capitale et retrouvé par la police locale jeudi dernier. D’après le rapport de police, le corps portait des traces de torture brutale. La thèse la plus probable est celle de son assassinat en raison de son activisme en faveur des droits humains au travail.

Le Collectif Ethique sur l’étiquette et la Clean Clothes Campaign pressent les autorités du Bangladesh de lancer une enquête immédiate et impartiale, et de ne pas ménager leurs efforts pour poursuivre les auteurs de ce crime en justice.


Actualités sur ce thème

Le nouveau standard textile Fairtrade n’améliorera pas les conditions de (...) - 22 mars 2016 Communiqué de presse - Jeudi 28 janvier 2016 - 28 janvier 2016 Devoir de vigilance des multinationales : le Sénat défendra-t-il le respect des droits (...) - 19 octobre 2015 Toutes les actualités