Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Bangladesh : 31 marques signent l’Accord pour la sécurité des usines

Communiqué du 16 mai 2013

PNG - 12 ko

Les marques leaders de l’habillement dans le monde s’engagent à mettre en œuvre l’Accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments au Bangladesh avant la date butoir fixée le 15 mai à minuit. Celui-ci s’applique désormais à plus de 1000 usines d’habillement au Bangladesh. La mise en œuvre de cet Accord doit commencer rapidement.

Peuples Solidaires, le Collectif Ethique sur l’étiquette, leurs partenaires européens de la Clean Clothes Campaign, l’ONG américaine Workers Rights Consortium et les syndicats internationaux IndustriALL et UNI sont parvenus dans le cadre d’une alliance puissante à changer les règles du jeu pour les ouvrier-e-s du textile au Bangladesh.
Nos organisations saluent la décision des entreprises qui ont signé cet Accord et reconnaissent leur volonté d’agir de manière responsable, après la tragédie de l’effondrement du Rana Plaza. Plus d’1 million de personnes dans le monde ont signé les pétitions les y exhortant.

Il y a deux jours, H&M annonçait la première sa décision de signer, et nous nous réjouissons d’annoncer qu’à minuit le 15 mai, il avait été suivie par les principales marques internationales d’habillement : Inditex (Zara), C&A, PVH (Calvin Klein et Tommy Hilfiger), Tchibo, Tesco, Marks & Spencer, Primark, El Corte Inglés, Hess Natur, jbc, Mango, Carrefour, KiK, Helly Hansen, G-Star, Aldi, New Look, Next, Mothercare, Loblaws, Sainsbury’s, Benetton, N Brown Group, Stockmann, WE Group, Esprit, Rewe, Lidl, Switcher et Abercrombie&Fitch.

Carrefour, que nos organisations avaient exhortée à signer l’Accord, est à ce jour la seule marque française à s’être engagée en ce sens. Nous saluons cette démarche qui traduit la volonté du groupe de mettre en œuvre ses engagements en matière de responsabilité sociale d’entreprise.
Pour Dorothée Kellou, de Peuples Solidaires/Collectif Ethique sur l’étiquette “la signature par autant de marques d’un accord contraignant qui met les travailleurs et leurs syndicats au centre de son dispositif, va entraîner un changement historique dans l’industrie du Bangladesh ».
Peuples Solidaires et le Collectif Ethique sur l’étiquette regrettent toutefois que les américains Gap et Walmart n’aient pas encore signé l’Accord. Tout comme le français Auchan, récemment sollicité par nos organisations après que des étiquettes de sa marque « In Extenso » ont été retrouvées dans les décombres du Rana Plaza. Nous encourageons toutes les marques qui n’ont pas encore signé cet Accord à reconsidérer leur position. Les autres initiatives lancées par des marques pour répondre aux problèmes d’insécurité dans les usines d’habillement au Bangladesh n’agissent pas sur les causes profondes de l’insécurité des usines et marginalisent les travailleurs. Il n’est pas trop tard pour signer cet Accord, mais les entreprises qui signeront à partir de maintenant ne pourront plus en négocier les termes.

En acceptant ce programme obligatoire de sécurisation des usines, basé sur des inspections indépendantes et l’accès des syndicats de travailleurs, les signataires s’engagent à garantir une amélioration des conditions de travail et de sécurité dans les usines, en s’attaquant aux problèmes structurels qui sont la cause profonde des conditions de travail déplorables des ouvriers du textile.


Documents à télécharger

  Bangladesh : 31 marques signent l’Accord pour la sécurité des usines   Accord sur les incendies et la securite des batiments au Bangladesh