Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Nouvelle collection " H&M Conscious "... nouvelles promesses ?



Lancement d’une campagne pour exiger d’H&M qu’il tienne désormais sans délais ses obligations de sécuriser les usines de ses fournisseurs au Bangladesh

Alors qu’H&M lance aujourd’hui à Paris sa nouvelle collection “ Conscious ”, assortie de nouveaux engagements « éco-responsables », le Collectif Ethique sur l’étiquette et plusieurs mouvements de défense des droits des travailleurs en Europe, au Bangladesh et aux Etats-Unis, lancent une action pour que la marque tienne, d’ici le 3 mai 2016, date de son Assemblée générale en Suède, les engagements qu’elles a pris en matière de sécurisation des usines de ses fournisseurs au Bangladesh, en signant l’Accord pour la sécurité des usines et la prévention des incendies en 2013, qui avait fait suite à l’effondrement du Rana Plaza, dans lequel 1138 travailleurs avaient trouvé la mort.

Près de 3 ans après la signature de cet Accord, la majorité des 32 usines des principaux fournisseurs de l’enseigne n’est toujours pas équipée de sorties de secours adéquates. Nous rappelons que les retards pris dans ces réparations essentielles exposent les travailleurs à des risques considérables. En témoigne l’incendie de l’usine Matrix Sweaters Ltd, fournisseur d’H&M, en février dernier, qui montre l’attitude bien trop volubile d’H&M. 

En réponse aux dénonciations grandissantes des organisations de défense des droits humains au travail de l’impact sur les travailleurs de son modèle économique, l’enseigne multiplie les déclarations visant à prouver son engagement en faveur du développement durable. Mais la manœuvre ne convainc pas. La plupart ne sont assorties d’aucun indicateur concret. Rien ne permet de montrer que la situation des ouvriers produisant pour H&M s’est améliorée de manière tangible, c’est à dire au-delà du minimum pour survivre. Les retards pris dans la mise en œuvre des réparations essentielles pour assurer aux travailleurs une sécurité au travail montrent surtout qu’H&M déploie bien plus d’énergie à soigner son image qu’à faire évoluer ses pratiques.

Nous nous mobiliserons à différents moments d’ici le 3 mai, et autour du troisième anniversaire du Rana Plaza, pour exiger d’H&M qu’il tienne ses promesses.

Le site www.hmbrokenpromises.com