Collectif Ethique sur l’étiquette
Titre
Newsletter

Droit des travailleurs...Liquidation totale ?



JPEG - 236.6 ko

Vêtements à prix cassés ! Deux jeans pour 15€ ! Comment font les géants de la grande distribution comme Auchan, Carrefour, Casino et E.Leclerc pour proposer des vêtements à si bas prix ?

Une partie de la réponse se trouve dans les usines de leurs fournisseurs : salaires de misère, heures supplémentaires obligatoires et non payées, interdiction des organisations syndicales…

Participez à la nouvelle campagne d’Éthique sur l’Étiquette pour l’amélioration des conditions de travail chez les fournisseurs textiles de la grande distribution
Les géants vont trembler

Vêtements à prix cassés ! Deux jeans pour 15€ ! Comment font les géants de la grande distribution comme Auchan, Carrefour, Casino et E.Leclerc pour proposer des vêtements à si bas prix ?
Une partie de la réponse se trouve dans les usines de leurs fournisseurs : salaires de misère, heures supplémentaires obligatoires et non payées, interdiction des organisations syndicales…
Si la prochaine campagne du Collectif s’intéresse aux pratiques des géants de la distribution, c’est parce que leur taille leur permet d’exercer une pression extrême sur leurs fournisseurs textiles. Résultat, les violations des droits des travailleurs sont fréquentes et la recherche de bas prix encourage la course au moins-disant social.

Les grandes surfaces ont une responsabilité de premier plan dans dégradation de leurs conditions des travailleurs. Elles continuent d’engranger des bénéfices sans se préoccuper du sort de ceux qui fabriquent leurs produits. La demande de prix bas des consommateurs n’est pas une excuse ! Ils n’ont pas réclamé que cela se fasse sur le dos de millions de travailleurs à travers le monde. Ils ont le droit d’être informés et de pouvoir choisir.

Le Collectif demande aux entreprises de la grande distribution :

- de s’assurer que les fournisseurs et sous traitants versent un salaire décent à leurs ouvrier(e)s. Elles doivent en ce sens :
. cesser la pression à la baisse sur les salaires et la course aux délais de production ;
. s’assurer que le droit d’organisation et de négociation collective est respecté dans leurs usines.

- de garantir une transparence sur les conditions de travail chez leurs fournisseurs et sous-traitants, notamment sur le salaire de base payé aux ouvrier(e)s.

En savoir plus